Archives de catégorie : Sortie

Les 3e5 au musée d’Orsay avec Culture Prioritaire

Depuis le début de l’année, l’association Culture Prioritaire intervient auprès de la classe de 3e5 un vendredi sur deux, pour leur offrir des moments d’échanges et de réflexion sur le monde du travail, l’orientation, mais aussi la culture artistique

Ils ont pu approfondir leur CV et lettre de motivation sur CANVA avec Paula et Martina, travailler la posture pendant le stage, et la rédaction du rapport de stage en tout début d’année.

Ensuite ils ont pu faire un atelier de création d’entreprise et travailler sur différentes filières d’orientation avec Paula et Martin.

Vendredi 2 février ils ont eu la joie de découvrir le musée d’Orsay avec une visite guidée d’1h30 voire plus assurée par Christine, la présidente de l’association qui nous a emmené faire une promenade au milieu des courants artistiques, saisons, continents, émotions, procédés scientifiques… tout cela après avoir présenté l’historique du bâtiment.

Leur retours

‘J’ai beaucoup aimé car il était grand et beau. Il y avait des peintures où on pouvait voir de la neige ou encore des plages, on pouvait trouver toutes les saisons ou plein de pays différents. J’y retournerai peut-être pour voir les œuvres que je n’ai pas pu voir.’ (Hannah)

‘C’était un musée riche d’œuvres qui peuvent cibler tout le monde de par la variété des types d’arts (sculpture, impressionnisme, esthétique de l’endroit…) (Manel)

‘J’ai trouvé ce musée impressionnant et surprenant. A l’instant où l’on entre on découvre l’architecture très belle et élaborée du musée, surtout lorsqu’on sait qu’il s’agissait d’une gare. Et à peine la visite commencée que l’on tombe sur un couloir empli de statues qui portent de plus en plus notre regard sur ce qui aurait dû être l’entrée du musée qui a finalement fini en œuvre. Les explications étaient claires et les oreillettes facilitaient la communication.’(Adam)

‘J’ai aimé ce musée car ils ont décidé de ne pas détruire la gare et de le faire dedans. Les œuvres étaient très belles. La guide expliquait bien, de plus le fait d’utiliser des oreillettes pour mieux entendre m’a plu.’ (Khadijia)

‘L’exposition était très intéressante car les œuvres étaient très réalistes et parfois surréalistes. Ils utilisaient la technique du clair-obscur et les modèles étaient souvent de profil. Oui je reviendrais car c’est un très grand et prestigieux musée.’ (Henny)

‘J’ai bien aimé. Oui je pense que j’y retournerai’ (Elisa)

‘C’est un musée digne des plus grands avec des œuvres d’art magnifiques et des artistes de renom comme Van Gogh. Oui je pense que j’y retournerai car je le verrai d’un œil plus mature et avec une meilleure connaissance de l’art.’ (Mohamed)

‘J’ai beaucoup aimé le musée et je l’ai trouvé intéressant. J’ai aimé les œuvres qui y étaient. J’ai adoré la salle des fêtes. Oui je pense que j’y retournerai car j’ai beaucoup aimé les œuvres et je voudrais les voir plus longtemps et pouvoir faire le tour du musée plus profondément.’ (Océane)

‘J’ai beaucoup apprécié la visite, elle était très intéressante. J’ai beaucoup aimé les œuvres d’art comprenant des paysages, des fleurs, ainsi que des allégories de femmes magnifiques. Les couleurs chaudes étaient attrayantes. J’ai également aimé les sculptures représentant des mythes. J’y retournerai bien parce que je voudrais observer les œuvres plus en profondeur.’ (Latifa)

‘Le musée était beau et grand, j’ai beaucoup aimé les tableaux et les structures. Les tableaux étaient très bien faits et réalistes. J’ai aimé le tableau enneigé. Oui j’y retournerai car on n’a pas eu le temps de tout voir.’ (Nidal)

‘J’ai bien aimé ce musée, surtout le fait qu’ils ont transformé la gare d’Orsay en musée. J’i bien aimé les tableaux. C’était vraiment joli et bien fait. Ce que j’ai préféré c’est la salle de fête. J’essayerai d’y retourner entre amies pour avoir plus de temps pour tout découvrir.’ (Jessica)

‘Le musée est magnifique, grand avec 5 étages. Avant c’était une gare qui desservait le sud de la France, ce bâtiment a été construit pendant la révolution industrielle. LA guide est vraiment expérimentée et les explications sont claires. J’ai préféré les œuvres de Manet, Monet… ‘ (William)

‘J’ai aimé qu’ils avaient laissé intact la gare et qu’ils ne l’aient pas détruit pour en faire un musée. C’est historique et c’est bien situé à Paris. Je me rappelle des œuvres de Claude Monet, Van Gogh, Gustave Courbet (l’homme blessé). J4ai aimé une sculpture qui représentait 4 personnes des 4 continents mais c’était triste car une personne avait une chaîne au pied. J’y retournerai peut-être avec ma famille pour leur montrer des œuvres ou aller au restaurant.’ (Walide)

‘le musée était grand, il y avait beaucoup d’œuvres. J’ai trouvé original qu’ils aient transformé une gare en musée. J’ai bien aimé la visite cependant je pense que c’était un peu court. L’œuvre que j’ai préféré est un paysage. J’ai bien aimé la statue avec le masque car si on ne la regarde pas bien on ne peut pas voir le vrai visage de la statue. Les explications étaient très claires. J’y retournerai pour voir les œuvres plus en détail à mon rythme. ‘ (Sebastian)

Certaines des oeuvres qui leur ont plu

 

Julia Margaret Cameron avec les 3è4, 3è5 et 3è6 au Jeu de Paume

Les 3e4, les 3e5 et les 3e6 ont découvert l’œuvre de la photographe britannique Julia Margaret Cameron, exposée au musée du Jeu de Paume au mois de décembre ou janvier.

Ils ont pu découvrir une artiste et ses œuvres mais aussi développer leurs connaissances sur la photographie, l’invention de celle-ci, les contraintes de prendre des photos avec le matériel de l’époque. La photographie étant l’écriture de la lumière.

Cette exposition monographique extraordinaire reprend des clichés développés par l’artiste elle-même il y a 150 ans et qui n’avait pas été montré depuis 30 ans pour les protéger de la lumière. Des portraits de femmes et d’hommes en noir et blanc, souvent rapprochés, des scènes religieuses (Madone à l’enfant entre autre), et des mises en scène reprenant des personnages légendaires ou mythiques (Echo, le roi Arthur, Lancelot et Guenièvre, Merlin etc…)

La photographie, écriture de la lumière vient de naître et Julia Margaret Cameron sera une pionnière,  à une époque victorienne où les femmes n’ont pas le droit d’étudier l’art.

Elle va être à la fois controversée et reconnue pour son talent, critiquée pour les caractéristiques qu’elle donne à ses photos : des aspects flous, des défauts laissés.

Elle naît en Inde à Kolkota, alors que celle-ci était encore une colonie anglaise, d’un père anglais et d’une mère française. Elle part faire une partie de son éducation en France, à Versailles où elle vit chez sa grand-mère maternelle. Elle rencontre son mari en Afrique du Sud, un anglais lui aussi qui possède des plantations de café au Sri Lanka. Lorsqu’il prendra sa retraite, ils vont vivre en Angleterre où elle rassemble de grands artistes et scientifiques lors de soirées, une pratique initiée en Inde. Alors qu’elle a 48 ans une de ses filles lui offre un appareil photo et pendant 12 ans environ, avant de retourner vivre et mourir au Sri Lanka, elle va se dévouer à sa passion et réaliser environ 900 photographies.

A l’issue de cette visite et de plusieurs cours, les classes finalisent un projet sur l’autoportrait et portrait en anglais.

3e4

‘Elle a beaucoup voyagé. Les explications sont bien’ (Evan)

‘She wanted to show the world that photography is an art. Some of her pictures were out of focus’ (Victor)

‘Elle a réussi à qualifier la photographie d’art’ (Safa)

‘Elle a photographié des gens très célèbres. La manière de réaliser certaines œuvres étaient originales’ (Stiven)

‘Elle a perdu une de ses filles. J’ai bien aimé regarder les œuvres et les comparer entre elles.’ Pour faire une photo il fallait la mettre sur du verre trempé le mettre dans des produits chimiques et ensuite mettre le verre sur une feuille’. (Lina)

Les particularités de ses photos sont les émotions qu’elles évoquent chacune d’entre elles. J’ai pensé que c’était une exposition très intéressante car elle évoquait les premières photographies. C’était aussi intéressant de savoir comment ont été les premiers appareils photos. J’ai trouvé les explications claires et compréhensibles ‘ (Diaba)

‘L’appareil photo prenait du temps à se déclencher’ (Souleymane)
‘Elle faisait des photos floues sans les modifier (Aya)
‘Elles sont en noir et blanc, très claires. La dame expliquait très bien’ (Inès)

‘Elles sont floues sauf aux endroits où la lumière réfléchit’
‘Les explications étaient claires et on comprenait assez bien’ (Souleymane)

‘Intéressant’ (Hafiza)

‘J’ai aimé, j’en sais plus sur la photographie et j’ai appris à connaître Cameron’

‘J’ai bien aimé car c’était impressionnant. Les explications étaient très compréhensibles’ (Darren)

‘On a appris des choses, c’était bien expliqué’ (Sadio)

‘Pour faire un négatif il faut une plaque en verre, une solution chimique avec des particules d’argent. J’ai beaucoup aimé les photos car elles ont toutes une grande signification et elles sont fortes en émotions’ (Chloé)

Les photos qu’ils ont préférées:

 

Les photos qu’ils ont le moins aimées:

 

 

3e5

‘Elle était célèbre car elle était l’une des premières à ne prendre des photos que d’une à deux personnes. De plus ses photos étaient mises en scène comme un film mais immobile. Elle créait, laissait du flou volontairement sur ses photos. J’ai trouvé l’exposition plutôt intéressante. Les images associées aux textes nous permettaient de réellement comprendre ces images pourtant immobiles (le décor participe aussi à l’immersion). J’ai trouvé la variété de photos très intéressante nous présentant différents personnages sous différents angles. (Adam)

‘La particularité de ses photos c’est le fait qu’il reste des imperfections volontaires (tâches, floutage…). J’ai trouvé l’exposition intéressante et complète cependant j’aurai aimé avoir plus de temps sur certaines œuvres que je n’ai même pas vu’ (Yousra)

‘J’ai bien aimé l’exposition et les œuvres étaient originales’

‘’les photographies sont floues et sombres’ (Océane

« J’ai trouvé l’exposition intéressante et je l’ai bien aimé’ (Océane)

‘Les explications étaient claires’ (Océane)

‘Les explications sont claires et précises’ (William)

‘Les photos étaient très belles. Les explications étaient très claires’ (Shelia)

‘L’exposition était intéressante, captivante. Les explications étaient précises mais compliquées’ (Henny)

‘Elle laisse exprès des parties des photos flous. L’exposition était intéressante.’ (Jessica)

‘Elle faisait des photos uniques. J’ai beaucoup aimé l’exposition’ (Khadijia)

‘Les explications sont claires’ (Sebastian)

 

Les photos qu’ils ont préférées :

Les photos qu’ils ont le moins aimé :

 

3e6

‘C’est une des seule femme photographe à cette époque et en plus son appareil coûte cher’’ (Ibtissem)

‘L’exposition était bien. C’était la seule femme a photographié à cette époque et en plus de ça un appareil photo coûtait très cher (Rayane)

‘Darwin refusait d’être pris en photo mais le caractère fort de Julia a fait que Darwin a été pris en photo et il a signé. Les appareils photo de l’époque étaient très compliqués à manier, il y avait beaucoup d’étapes à effectuer avant de prendre une photo. Je n’ai pas trop aimé car je n’aime pas les expositions, mais je trouve fascinant ses photos et leurs histoires’ (Walid)

‘There were portraits which were pictured by light. Light enters the lens and it is through a piece of glass that the light makes a picture. Her pictures are interesting because there is a lot of detail. The explanations were really interesting because I didn’t know we use light and a piece of glss to take a picture. ‘ Miel

‘Cela m’a permis de voir quelques œuvres qu’elle a réalisé et de comprendre pourquoi elle les a faites’

‘C’est la seule femme a avoir son type de photo à cette époque. C’était bien expliqué’ (Thalissa)

‘il fallait avoir de la patience pour prendre des photos’ (Ibtissem)

‘Elle était célèbre car elle a fait des photos différentes des autres. Lles oeuvres étaient bien parce que c’est original, c’est la seule qui fait des œuvres comme ça’ (Michael)

‘Les appareils photos étaient très volumineux et coûtaient très cher’ (ibtissem)

‘Les explications sont complètes’ (Madison)

‘Les appareils photos étaient très compliqués à manier il y avait beaucoup d’étapes à réaliser. (Mariam Dr)

‘She uses a lot of chemical products to make the pictures visibles’ (Miel)

‘Julia fait des photos différentes de la norme. Elle est la seule femme à avoir montrer ce type de photos à l’époque. Il y a du flou. L’expo était cool, surtout la photo de Darwin et le making of de la photo prise. Pour les explications = ‘good job’ (Yasmine)

‘Ses photos étaient différentes des autres. Le mot photographie vient du grec et veut dire lumière écrite. Ses photos sont sombres (temps de trempage long) ou claires’ (Davidé)

‘Elle met du flou dans ses photos’ (Ilio)

‘Elle joue sur la lumière, le profil et le flou pour insister sur un endroit de la photo même s’il n’est pas au premier plan. Ses photos sont variées et chaque photo est différente même si ce sont les mêmes personnes qui posent car elle change la luminosité et le flou qu’elle fait pour insister sur un endroit précis. J’ai beaucoup aimé car je suis curieuse et je ne les verrai sûrement plus avant 50 ans. Les explications étaient intéressantes, compréhensibles et fascinantes’ (Asma)

‘Les explications étaient claires, quand elle parlait on aurait dit qu’elle maitrisait son sujet. ‘Les photos sont faites en été quand il y a de la lumière’ (Youssef)

‘J’ai trouvé l’exposition bien car c’était très détaillé’ (Iyed)

‘Les explications étaient très bien expliquées et complètes (Dianna)

 

Les photos qu’ils ont préférées :

Les photos qu’ils ont le moins aimées :

 

SORTIE D’INTÉGRATION DES 6ème 7 (bilangue d’ITALIEN) au musée du Louvre : promenade dans la mythologie grecque

Le vendredi 22 décembre, juste avant les vacances, les élèves italianisants de la 6e 7 (bilangue d’italien) se sont rendus à Paris, scintillante sous les lumières des fêtes imminentes. Ils ont flâné dans les  ruelles du Marais et ont admiré ses hôtels particuliers. Ils ont dégusté  leur pique-nique dans le jardin de la Place des Vosges puis une glace, un « delizioso gelato »  chez le glacier italien Pozzetto. Les élèves devaient demander leur glace en italien, en indiquant les parfums :  « pistacchio di Sicilia, nocciola del Piemonte, limone, fragola, fiordilatte e stracciatella … », en utilisant toutes les formules de politesse qu’ils connaissent déjà (vorrei, grazie, per favore, scusi…) ainsi que le dialogue appris en classe. Ils s’en sont tous très bien sortis pour cette première interaction orale en situation.

Notre après-midi a été consacrée à la visite des salles d’antiquités grecques du musée du Louvre avec pour fil d’Ariane le thème de la mythologie. Une conférencière a su captiver l’attention des élèves et susciter de nombreuses questions, toujours très pertinentes.

Voici quelques impressions de nos élèves :

« Tout d’abord, j’ai bien aimé flâner dans Paris et cela m’a appris bien des choses sur mes camarades. Bien sûr, le pique-nique était super et les mets divins, tout comme il « gelato » de chez Pozzetto qui m’a impressionnée. Enfin, nous sommes allés au musée du Louvre pour écouter d’incroyables histoires sur la mythologie grecque comme une sur le dieu né deux fois (une du ventre de sa mère et une de la cuisse de son père) et pas que celle-là, bien d’autres encore ! Nous avons aussi vu d’autres choses sur la mythologie, comme par exemple le nom de beaucoup de dieux et ce qu’ils faisaient » (Joséphine)

« Lors de notre sortie d’intégration, nous sommes allés chez un glacier italien : Pozzetto dans le Marais. Nous avons ensuite pris la direction du musée du Louvre, nous avons appris de nombreuses choses sur la mythologie grecque. Nous avons vu d’imposantes statues dont celles de : Zeus, Athéna , Artémis et un centaure. Pendant notre visite nous avons fait un détour pour admirer la Vénus de Milo. La visite était superbe, nous avons adoré ! Grazie mille Professoressa! » (Roman et Jim)

 

A toi de faire, ma mignonne ! Une sortie « Picassienne » des classes 605 et 508

Les élèves de 508 sont allés à Paris pour se rendre au Musée Picasso accompagnés de Mme Bourgeois et de Mme Urdangarin le vendredi 10 novembre. Dans celui-ci ils ont pu découvrir l’exposition de Sophie Calle, À toi de faire, ma mignonne.

Des œuvres « couvertes », une salle dédiée aux sens et aux couleurs perçus par les malvoyants et des tableaux cachés par des rideaux sont à l’ordre du jour.

 

Le vendredi 17 novembre au  tour de la classe 605, Bilangue Espagnol, de visiter cette exposition accompagnés de Mme Juin, Mme Boncoeur et Mme Ameijeiras.

Les élèves ont découvert cette exposition grâce à Rodrigue, notre guide, autour des concepts « décrire », « analyser » et « se souvenir ». Le travail d’écriture que les élèves ont réalisé en cours de français témoigne de leur implication durant la visite. Ils ont été capables de synthétiser leurs idées en 120 caractères. Bravo à eux !

« L’exposition était passionnante car Sophie Calle a fait appel à plein de personnes travaillant au musée, que ça soit des guides ou des personnes chargées du nettoyage ; elle a communiqué avec l’un des voleurs d’une œuvre de Picasso ; elle a demandé à certaines personnes non voyantes de dire leur couleur préférée… J’ai vraiment aimé cette exposition. » Kamissa

« Je me souviendrai toujours de son exposition en pensant au mot mignonne, ça me fait penser à la maison de Sophie Calle qui était plutôt marrante. » Jerluna

Même s’il y en a qui ont trouvé cette démarche bizarre : « On va au musée Picasso mais on ne voit pas ses œuvres, c’est décevant. Pourquoi présenter ses objets, à quoi ça sert ? Et pourquoi échanger avec un cambrioleur ? Lou L.

La beauté de l’Hôtel Sallé les a émerveillés : « Tout était magnifique : les tableaux, l’escalier, les sculptures, les décorations sur les murs…Tout comme le quartier du Marais, où nous avons passé un bon moment et fait un goûter dans l’un de ses nombreux squares avant de rentrer au collège. » Lou-Jaïn.

 

Les 3è7 à CentraleSupélec

Les élèves de 3e7 se sont rendus sur le campus de CentraleSupélec à Gif sur Yvette (91) le mardi 28 novembre accompagnés de Mme Victor Lemaire et M. Hervy grâce à une invitation de l’université. Accueillis très chaleureusement sur place, ils ont découvert l’exposition sur Gustave Eiffel, un des plus célèbres centraliens puis ils ont participé à un défi de construction avec des Geomag et Mécano pour se mettre dans la peau d’un ingénieur. Ensuite, ils ont pu tester une machine créée et construite par des étudiants de l’école d’ingénieurs qui imprimait des textes sans contact. Enfin ils ont pu visiter le campus, les différents bâtiments, des salles d’amphithéâtre, la salle de sport qui leur ont été présentés par des médiateurs.

En fin d’article, le retour des élèves.

CentraleSupélec

CentraleSupélec forme des ingénieurs. Il y a 4000 étudiants sur le campus.

Pour entrer à CentraleSupélec, qui est une école pour ingénieur publique, il faut avoir un baccalauréat scientifique, réaliser deux ans d’études en classe préparatoire scientifique, et réussir le concours d’entrée de l’école.

Quand on est étudiant à CentraleSupélec, il est obligatoire d’étudier deux langues et de pratiquer un sport, en plus du cursus scientifique de base.

La formation dure 3 ans, donc donne un équivalent à un master, mais il arrive que les étudiants la réalisent en 4 ans en faisant une pause d’un an entre la deuxième et la troisième année.

Gustave Eiffel

Gustave Eiffel est né en 1832 et est mort en 1923. Il était allemand, son vrai nom était Alexandre Gustave Bonickhausen. Il en a changé car il y avait de l’animosité contre les allemands en France et des rumeurs selon lesquelles il était un espion.

Il a fait des études d’ingénieur à l’école CentraleSupélec et créé une entreprise à son nom ensuite qui a travaillé sur de nombreux projets. Il a maintenu de bons liens avec l’école pour pouvoir ‘recruter les  meilleurs éléments et être informé des avancées technologiques’ (Adam)

La Tour Eiffel 

La Tour Eiffel a été construite à l’issue d’un concours que son entreprise avait remporté pour l’Exposition Universelle de 1889, une occasion où l’on présentait toutes les avancées techniques réalisées dans différents pays.

Elle a été construite en 2 ans par 200 employés.

Elle devait être démontée et ne l’a pas été finalement car elle a été utilisée pour prendre des mesures pour la météo et envoyer des messages grâce à une antenne radio à plus de 400 km, ce qui était très utile en temps de guerre.

Les rivets et les croix de Saint André rendent la structure très solide. ‘La croix de Saint André permettait de ne pas subir la force du vent et de stabiliser la structure’ (Adam).

 

Retour des élèves 

Un.e ingénieur.e est une personne qui…
‘crée, rénove, invente, cherche’ (Cerine)
‘Un ingénieur peut créer des choses ou innover certains objets pour répondre à certaines problématiques’ (Adam B.)
‘construit, inventions et innovations’ (Melshiya)
‘construit’ (Jade)
‘ils inventent et créent des choses, imaginent’ (Khadija)
‘Prototypage’ (Nelya)
‘Travaille, ‘conceptionne’, crée, invente’ (Côme)
‘il fait du prototype (scientifique)’ (Octave)
‘Un ingénieur fait des études techniques, des projets de construction pour le client. Il fait un ACT un cahier des charges pour le projet’’ (Maïlys)
‘Un ingénieur est une personne qui fait des études techniques’ (Méline)
‘Il construit des objets, des prototypes’ (Marie)
‘Prototypages’ (Titouan)

Le campus / les bâtiments sont …
‘très grand et très impressionnant de par sa taille’ (Cerine)
‘très beaux’ (Adam D.)
‘j’ai trouvé le campus impressionnant, grand et à la pointe de la technologie’ (Adam B.)
‘très grands et très beaux’ (Melshiya)
‘Grand et moderne’ (Jade)
‘Très grand et propre. C’est bien organisé et joli’ (Nelya)
‘Grand et moderne’ (Ryan)‘incroyablement beau et grand’ (Olivier)
‘très spacieux et futuristes’ (Harald)
‘Très bonne architecture’(Côme)
‘ils étaient magnifiques, modernes. Cela me faisait penser à un campus dans les films’ (Octave)
‘Il était immense, c’était beau, il y avait des arbres à l’intérieur de l’immeuble’ (Maïlys)
‘grand et beau’ (Méline)
‘C’était très grand et propre’ (Marie)
‘Très impressionnant, moderne et spacieux

L’accueil et les médiateurs étaient…
‘gentils et très accueillants’ (Cérine)
‘Ils étaient sympas’ sympas’ (Adam D.)
‘J’ai trouvé l’accueil chaleureux et j’ai été surpris à notre arrivée qu’ils nous donnent des cadeaux. Les médiateurs sony sympathiques et vraiment professionnels’ (Adam B.)
‘très bien’ (Abdoulaye)
‘gentils et bienveillants’ (Melshiya)
‘Ils étaient gentils et nous ont bien accueillis’
‘gentils’ (Khadija)
‘ils étaient gentils et clairs dans leurs explications’ (Nelya)
‘très bien, ils étaient gentils et très bons dans la présentation des lieux’ (Ryan)
‘très gentils et ils expliquent bien’ (Olivier)
‘Ils expliquent bien (Harald)
‘très chaleureux’ (Côme)
‘j’ai trouvé les gens sur place très aimables. Ils nous ont fait un très bel accueil. Ils ont tout bien expliqué.’ (Octave)
‘Ils étaient très accueillants, chaleureux. On nous a offert une madeleine, un jus, et un tote bag’. (Maïlys)
‘j’ai trouvé l’accueil accueillant, ils nous ont offert des madeleines, du jus’ (Méline)
‘Ils étaient très gentils et accueillants’ (Marie)
‘accueil chaleureux’ (Titouan)

L’atelier mécano / géomag
‘j’ai trouvé que c’était dur’ (Cerine)
‘J’ai trouvé l’atelier très intéressant et amusant’
‘c’était bien, ça nous divertissait’ (Melshiya)
‘j’ai bien aimé, j’avais fait un super travail (Titouan)
‘C’était intéressant et amusant mais cela m’a énervé car il n’y avait pas assez de pièces donc je n’ai pas pu faire mes constructions.’ (Harald)
‘très drôle’ (Côme)
‘C’était compliqué mais amusant. J’ai utilisé des mécanos’ (Octave)
‘C’était bien’ (Marie)
‘L’atelier de construction était sympathique.’

The short story dispenser / La machine à texte
‘J’ai trouvé la machine impressionnante et je n’aurai jamais pensé qu’une telle machine existait’ (Adam B.)
‘C’est une invention géniale’ (Melshiya)
‘Je trouve cette machine incroyable’ (Octave)

Ce que j’ai préféré
‘les jeux de construction’ (Cerine)
‘La tour Eiffel’ (Adam D.)
‘La visite’ (Adam B.)
‘L’atelier de construction’ (Melshiya)
‘J’ai adoré l’atelier de construction’ (Jade)
‘les constructions avec les géomags’
‘J’ai préféré quand ils ont expliqué les phases de la création et de la conceptions des idées qu’ont eu les étudiants’ (Harald)
‘J’ai préféré le gymnase et le picnic’ (Octave)
‘J’ai préféré l’atelier de construction et le quiz sur la tour Eiffel’ (Maïlys)
‘J’ai préféré l’atelier de construction et l’exposition sur Gustave Eiffel’ (Méline)
‘La construction avec les aimants (géomag)’ (Marie)
‘Le terrain de handball’ (Titouan)