Tous les articles par adminjaures

Vente exceptionnelle à l’occasion de la rencontre parents-professeurs

Chères familles,

Mardi 7 février, au moment de la rencontre parents-professeurs, nous organisons une vente de confitures et de sablés réalisés par nos élèves dans l’atelier cuisine du collège ainsi qu’une vente de crêpes, gaufres, gâteaux variés et brochettes de bombons faits maison.

Les bénéfices de cette vente seront destinés au financement des projets :
Sevilla… ¿un color especial?, en Espagne et Athènes, entre Olympisme et Antiquité, en Grèce.

Nos élèves se réjouissent de participer à l’organisation de cette vente et se feront un plaisir de vous servir avec leur plus beau sourire.

Pot de confiture maison aux fruits de saison — 3 euros
Sachet de sablés — 2 euros
Part de gâteaux — 1 euro
Crêpe à la confiture, au Nutella ou pâte à tartiner chocolat ou au sucre — 1 euro
Gaufre à la confiture, au Nutella ou pâte à tartiner chocolat ou au sucre — 1 euro
Boissons — 1 euro

Venez nombreux !

Bien à vous,
L’équipe pédagogique

Rencontre Parents-Professeurs : Mardi 7 février

Madame, Monsieur,

Une rencontre parents-professeurs sera organisée le :

mardi 7 février 2023 de 16h à 19H45

Vous pourrez demander à rencontrer deux ou trois enseignants (maximum) de la classe de votre enfant sauf le professeur principal qui vous a déjà remis le bulletin du 1er trimestre.

Nous vous invitons, dès maintenant, à entrer en contact via la messagerie de l’ENT ou le carnet de correspondance de votre enfant afin de demander un rendez-vous aux enseignants souhaités. En retour, ils vous fixeront un horaire de rencontre.

Vous pourrez également rencontrer d’autres enseignants si ces derniers ont des créneaux de disponibles. En effet, chaque enseignant affichera sur la porte de sa salle la planification de ces entretiens lors de cette soirée.

Les 5ème1 avec les 5ème4 : une dimension coopérative et inclusive sur les traces de l’art

Dans le cadre du projet global articulant l’EPS et les arts autour des Jeux Olympiques, les  5ème1 et les 5ème4 se sont retrouvés jeudi 26 janvier au musée Rodin de Paris.

Travailler ensemble, collaborer, apprendre de ses camarades tel est l’enjeu.

Pari réussi jeudi dernier au musée Rodin …

Les élèves ont pu réaliser ensemble un dialogue sur l’antiquité à travers la langue et les arts. Tout comme Rodin créait à travers son œuvre des ponts entre le passé et le présent, ils ont bâti des liens entre eux, se sont écoutés, ont appris les uns des autres.

De par leur implication dans le projet olympiade culturelle, les élèves de 5ème 1 ont  déjà  bénéficié de cours d’histoire des arts sur la sculpture, sur Rodin et sur la sculpture antique et même d’une visite au musée. Ils ont ainsi pu, par groupe, proposer des exposées in situ sur des œuvres phare de l’artiste ( « L’âge D’Airain » ; « L’homme qui marche » ) ou sur le lien avec l’antiquité chez Rodin à leurs camarades de 5ème4.

Ils avaient déjà mardi dernier, en guise de préambule, fait découvrir à leurs camarades le vocabulaire spécifique de la sculpture et l’histoire de Rodin.

Pour cela, nous avions « invité » Mme Colin, professeur de français et de langue ancienne des 5ème4, et ces derniers à venir dans notre salle pour temps d’échange et de coopération.

Très vite, dans un esprit d’exposés croisés, se seront les latinistes du groupe qui nous prépareront des exposés sur » la danse dans l’antiquité ».

Enfin, la Visite guidé du musée par Laura, notre partenaire culturelle du musée Rodin, et « élèves experts » (5ème1 ayant préparés des présentations) s’est clôturée par un temps de dessin et d’observation. Tous ensembles.

Mme Galizzi, M. Bourgeais, professeurs de 5ème1
Mme Colin, M. Guillon, professeurs des 5ème4

 

A la découverte des métiers d’art : le parfum

Pour la quatrième année consécutive, notre collège bénéficie d’une ouverture culturelle et d’une sensibilisation à la formation artistique grâce au parcours « À la découverte des métiers d’art ».

Ce dispositif a été imaginé par l’Institut National des Métiers d’Art, le Musée des Arts Décoratifs et les délégations académiques à l’éducation artistique et à l’action culturelle des académies de Paris, Créteil et Versailles.

Nous furent ainsi proposés cette année un parcours dédié au parfum au Musée des Arts Décoratifs et une rencontre avec des artisans parfumeurs qui travaillent pour Symrise, société allemande créant des solutions inspirantes de parfums, de saveurs, de nutrition naturelle et d’ingrédients cosmétiques.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que tous, nous interagissons avec les senteurs de nos produits habituels en moyenne 20 à 30 fois par jour : de la fraîcheur mentholée de notre dentifrice à l’étincelle d’une fragrance spéciale qui rend notre parfum préféré irrésistible.

C’est la classe 307 ( bilangue italien et espagnol)  qui a pu bénéficier de ce dispositif, accompagnée par deux élèves italianisants de la 306 et par Yousra de la 304, notre reporter de la journée. Le professeur de physique-chimie, M. Le Saux et M. Ben Hamouda ont encadré la sortie ainsi que Mme Amoroso qui coordonne le projet.

Le programme se poursuivra en février ou mars avec la deuxième partie du parcours qui consistera à visiter un centre de formation, un lycée professionnel et une école en lien avec la thématique découverte dans les institutions culturelles.

Pour rappel, une plateforme pédagogique a été créée pour accompagner et prolonger nos découvertes. Vous trouverez ci-dessous le lien pour y accéder.

https://view.genial.ly/620102c9056e420011d21403/interactive-content-adma-2022

Voici le récit de la journée de notre reporter Yousra (304)

« Le mardi 10 janvier, les élèves désignés pour le parcours artistique se sont rendus au Musée des Arts Décoratifs, rue de Rivoli, où ils ont pu découvrir l’histoire et les différentes étapes de fabrication du parfum ainsi que l’œuvre de certains personnages mondialement connus comme Guerlain, Coco Chanel ou encore Elsa Schiaparelli à travers une exposition.

Aujourd’hui, le parfum fait totalement partie de notre vie ; nous le portons parfois simplement pour le plaisir de sentir bon, parfois pour de grandes occasions, ou encore pour mettre une touche finale à notre tenue. Mais on ignore souvent que le parfum existe depuis l’antiquité. À l’époque, il ne se présentait pas sous forme liquide mais plutôt solide (en poudre). Les romains l’utilisaient pour adorer les Dieux : ils brûlaient cette poudre et la fumée qui en résultait répandait une odeur agréable. Le mot parfum dérive d’ailleurs du latin « per fumum » qui signifie « à travers la fumée ».

On commencera à porter le parfum plus tard. Entre le XIIIe et le XIVe siècle, le parfum commence à être considéré comme un art. Puis, sous le règne de Louis XIV, le manque d’hygiène des Français est tel que le parfum devient lourd et ne sert plus qu’à masquer les mauvaises odeurs : le parfum en poudre recouvre les habits et parfume les perruques.

Après la mort du Roi-Soleil, le parfum se développe à nouveau, il est plus léger, doux et subtil. Les nombreuses innovations successives amèneront la création de l’eau de Cologne en Allemagne dans la ville qui lui donnera son nom : Cologne. Au XIX siècle, grâce à la Révolution Industrielle, les bouteilles deviennent plus travaillées pour séduire les acheteurs.

En 1828, la Maison Guerlain est créée. Au XXᵉ siècle, le parfum est définitivement associé à la mode et aux maisons de couture. Elsa Schiaparelli, créatrice de mode et de parfum, et rivale de Coco Chanel, est mondialement connue pour ses tenues et son travail des bouteilles de parfums qui trompent le consommateur et le forcent à réfléchir.

Lors de notre sortie, nous avons aussi rencontré des artisans qui travaillent pour Symrise, une société allemande créatrice de parfums, de saveurs, de nutrition naturelle et d’ingrédients cosmétiques.

L’un d’eux était créateur parfumeur et l’autre était son assistant. Ils nous ont expliqué chacun leur métier ainsi que leurs études.

Le Parfumeur, le nez, est un créateur. Ses parfums naissent à partir d’arômes naturels ou « essences » et de molécules chimiques diverses qu’il associe en cherchant à transmettre des émotions. L’assistant choisit ensuite les bonnes proportions et réalise le parfum.

Le métier de parfumeur requiert des qualités artistiques et le métier d’assistant parfumeur nécessite un bon odorat pour pouvoir différencier chaque odeur (plus de 2000).

Les assistants parfumeurs suivent des études d’olfaction, ils apprennent à différencier chaque odeur, leurs études durent entre deux et cinq ans. Ils peuvent se former dans de nombreuses écoles comme l’ISIPCA, établissement de la Chambre du Commerce et de l’Industrie Région Paris Ile-de-France, créé en 1970, à l’initiative de Jean-Jacques Guerlain.

L’école regroupe aujourd’hui 4 domaines de formation dont les 3 principaux secteurs que sont : le Parfum, les Cosmétiques et les Arômes. Le quatrième domaine étant celui des métiers de la vente (marketing et communication) qui accompagnent chaque jour ces secteurs afin de les mettre le mieux possible en valeur.

Il existe beaucoup d’autres métiers autour du parfum : contrôle de la non-dangerosité du parfum, de ses ingrédients et de leur association, évaluation de la tenue d’un parfum, de la durée de stagnation de son sillage, design des flacons, packaging, préparation des échantillons, …

Un éventail varié pour qui souhaiterait trouver sa place dans ce monde envoûtant du parfum.

Les images parlent d’elles-mêmes ! »

VISITE DU MUSEE DU LOUVRE

Les 603 et 606 ont pu visiter la partie des antiquités grecques du musée du Louvre. Cette visite s’inscrit dans la séquence portant sur les cités grecques du Ier millénaire av. J.-C. Les élèves ont pu en apprendre plus sur la mythologie de cette civilisation et sur la manière des anciens Grecs de représenter les différents dieux, déesses et héros. Ils ont notamment découvert un chef d’oeuvre de la sculpture antique avec la Vénus de Milo.