Atelier MashUp à l’Espace 1789

Nous avons eu la chance le 26 mars de sortir à l’Espace 1789, pour réaliser un atelier de montage, à partir du film Roar. Ce fut l’occasion de rencontrer un professionnel de l’image et de passer un bon moment.

Cette action était programmée dans le cadre du festival Journées cinématographiques, dont le thème était cette année « La Part animale ».

Nous avions vu le film Roar de Noël Marshall en classe, avant la sortie. C’est un film à la fois de comédie et d’horreur, et en même temps un documentaire. Le film raconte l’histoire d’un homme qui habite avec toutes sortes d’animaux sauvages. Un jour, sa famille vient lui rendre visite et découvre avec surprise toutes ces bêtes dans la maison. La mère et les enfants essayent de s’enfuir, parce qu’ils ont peur des fauves, alors que ceux-ci veulent juste jouer en leur sautant dessus et en les poursuivant. A la fin, les humains comprennent que les animaux ne veulent pas leur faire du mal et ils deviennent amis.

Dans le film, les attaques des animaux sauvages sont bien réelles, rien n’est truqué. Le tournage du film a duré 6 ans, car il était difficile de faire jouer les fauves qui n’en faisaient qu’à leur tête.

Nous avions donc rendez-vous en demi-groupe à l’Espace 1789. Une fois arrivés, nous avons été accueillis par Faustine Clément et l’animateur Wilfried Jude. Nous nous sommes installés dans une petite pièce où se trouvaient la table de montage MashUp, un projecteur et un ordinateur. Nous avons d’abord parlé du cinéma, du vocabulaire technique, du coût des films. Ensuite l’animateur nous a expliqué comment la table fonctionnait et il a fait une démonstration. Cette table est magique : quand on pose des petites cartes dessus, elle projette une image ou fait entendre un son.

Ensuite, nous avons dû choisir un extrait du film pour recréer une séquence. Un groupe a choisi la scène où les lions poursuivent la famille dans la maison. L’autre groupe a travaillé sur la séquence où l’éléphant se saisit de la mère.

Nous avons commencé par remettre les 16 plans dans l’ordre, grâce à la table MashUp. Puis, il fallait rajouter des sons, des effets, mais il nous manquait les voix. Nous nous sommes réparti les rôles : certains se sont occupés de la musique, d’autres des bruitages (par exemple « Plouf », « Tonnerre » ou « Vent »). Deux camarades se sont proposés pour reproduire les cris des tigres et de l’éléphant. Il fallait aussi doubler les personnages. Nous avons dû refaire plusieurs essais. Quand nous avons fini d’intégrer les voix, cela a complètement changé l’extrait en le rendant très drôle.

Pour finir, l’animateur nous expliqué qu’il ne fallait pas diffuser sur Youtube ni sur les réseaux sociaux les séquences du film que nous avions montées, à cause des droits d’auteur.

Nous avons trouvé cet atelier marrant et intéressant, surtout la table MashUp qui était facile à utiliser.

La classe de 4e9

Comment on monte les images et le son :

Les deux extraits du film montés par les élèves :

Parcours artistique : « A la découverte des métiers d’art »

Pour la deuxième année, notre collège a bénéficié d’une ouverture culturelle et d’une sensibilisation à la formation artistique grâce  au parcours :  « A la découverte des métiers d’art ».

Ce dispositif imaginé par l’Institut National des Métiers d’Art, le Musée des Arts Décoratifs et les délégations académiques à l’éducation artistique et à l’action culturelle des académies de Paris, Créteil et Versailles, a proposé cette année, vu le contexte de crise sanitaire qui ne permet pas les sorties, l’utilisation d’une plateforme éducative et la possibilité pour les classes de se connecter pour échanger, en direct, avec des artisans dans leurs ateliers (26 et 29 janvier). 

Cette plateforme s’adresse aux collégiens (4ème et 3ème) et aux équipes éducatives. Elle s’articule et se développe selon le schéma de son format initial : parcours dans les collections – rencontre avec un artisan – présentation des formations.

Avec la mention « En savoir plus », elle offre la possibilité d’accéder à des contenus plus développés. Des cartels d’œuvres et des dossiers thématiques sont régulièrement proposés pour enrichir les connaissances partagées, ainsi que des vidéos (présentation de certains métiers et procédés).

Pour accéder à la plateforme, voici le lien :

 https://view.genial.ly/5fad12933497810d4ca5ac7a/interactive-content-adma-2021

Les élèves de la 4ème bilangue d’italien (4ème 4 et 5) ont eu un emploi de temps aménagé afin de participer à ce dispositif. Les connexions « live » se sont déroulées au CDI.

Mardi 26 janvier de 11h30 à 12h30 : Atelier Bizet – Démonstration de broderie.

puis toujours le 26 de 15h à 16h : Atelier verre intervenante Aurélie Règue  au Lycée Lucas de Nehou –

Vendredi 29 de 10h35 à 12h30 : métal à la Monnaie de Paris – coulée de fonte d’art dans la Fonderie

Les élèves de la 5ème bilangue d’italien ( 5ème 4 et 5) ont pu également être sensibilisés au métiers de décoration sur bois.

La connexion « live » s’est déroulée le vendredi 29 janvier dans une salle de classe :

de 15h à 16h: Démonstration de marqueterie – Atelier Carole SZWARC 

Nous avons accueilli deux étudiantes de la Sorbonne-Nouvelle, Madeleine et Mathilde, qui dans le cadre de leurs études universitaires, après avoir fréquenté l’école du Louvre et  l’école Boulle, ont suivi le déroulé de cette édition 2021 afin de rendre compte de sa réalisation en ligne dans ce contexte particulier.

Elles ont  assisté à la diffusion d’une visioconférence du programme pour observer le ressenti des élèves en direct afin de mener à bien leur projet d’enquête.

Ce projet de sensibilisation aux métiers d’art a suscité un grand intérêt parmi nos élèves et il pourra leur ouvrir des perspectives  d’excellence dans ce domaine.

Le site du collège