Archives de catégorie : Projet

Les chimistes mènent l’enquête « Pesticides »

Le projet « Nuire en substance » continue avec la classe de 4ème10. Les élèves mènent leur enquête avec sérieux.

Olivier Laprévote, Professeur de toxicologie à l’Université de Paris, est à nouveau intervenu en classe pour une séance de chimie.

Les élèves ont poursuivi leur démarche pour détecter expérimentalement la présence d’un herbicide.

Dans un premier temps, ils ont cherché à détecter la présence de l’herbicide en observant la croissance des différents plants à l’aide de critères bien précis.

Dans un second temps, ils ont cherché à détecter expérimentalement la présence d’un herbicide. Pour cela, ils ont réalisé une chromatographie sur couche mince ( CCM).

Les élèves ont pris le temps de vous expliquer la méthode dans une petite vidéo.

Chips et pesticides

Les élèves de 4ème10 ont entamé la partie sociologie du projet.

Accompagnés par Fabienne Goutille, ergonome et anthropologue, ils démarrent une enquête sur le thème des pesticides.

Dans un premier temps, les élèves ont réfléchi aux critères permettant de définir un « bon produit ».

Ensuite, ils ont réalisé deux dégustations avec des échantillons masqués. Ils ont dégusté des chips et des jus de raisin.

Sur leur carnet de projet, ils ont noté leurs impressions, leurs avis. D’après la dégustation, les élèves ont classé les produits par teneur en pesticides.

Pour connaître la teneur réelle en pesticides, les échantillons vont être envoyés au laboratoire d’analyses.

Voici deux extraits de la dégustation réalisée en classe :

Nuire en substance

Le projet « Nuire en substance » est lancé avec la classe de 4ème10. Ils viennent de terminer la deuxième séance où ils ont travaillé avec sérieux.

Olivier Laprévote, Professeur de toxicologie à l’Université de Paris, est intervenu en classe pour aider les élèves à définir un plan d’expérience. Les élèves ont mis en place une démarche pour détecter expérimentalement un herbicide. On peut voir leur démarche sur les photos.

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

Les objectifs du projet « Nuire en substances » sont les suivants : aider les élèves à comprendre les pesticides eux-mêmes. Pour cela, conduire une analyse parmi les principales substances utilisées dans l’agriculture, suivre les traces que les pesticides laissent dans la terre, dans le vivant, dans l’air, dans les fruits etc.

Cette enquête fait référence à l’arrêté de décembre 2019 établissant des zones de non-traitement (ZNT) visant à protéger les riverains, mais contre lequel les partis opposés s’insurgent. Accompagnés d’un chimiste et d’un sociologue, les élèves tentent de rendre compte des processus de transformation à l’œuvre avec les pesticides, au niveau des molécules comme de l’environnement, pour le meilleur et pour le pire.

Court Métrage de la classe opéra

Lorsque le Barbier de Séville s’invite à Jaurès, le débat sur la condition de la femme est toujours d’actualité.

Cette année, notre classe a réalisé un film avec la réalisatrice Caroline Gimenez dans le cadre du dispositif 10 Mois d’École et d’Opéra.

Ce film nous a été inspiré de la pièce de théâtre Le Barbier de Séville de Beaumarchais, mais aussi un peu de Carmen de Mérimée. Nous étions censé assister à une représentation de l’opéra.

Ce film a pour sujet le mariage forcé, et l’égalité homme / femme.

Malheureusement, nous n’avons pas pu tout finir en raison du confinement !

Beaucoup de scènes ont été tournées, mais tous les rushs (l’ensemble des prises de vues avant le choix du montage) n’ont pas pu être gardés.

Il y avait différents rôles : cadreur, comédien, preneur de son… Nous changions fréquemment de rôle. Chaque élève était important !

« Je me suis amusée à faire l’actrice » (Lydia)

« J’ai filmé des scènes. C’était dur, car quand tu filmes, tu ne dois pas bouger. Et en plus il faisait froid ! » (Hurtan)

« Dans une scène, nous avons parlé d’une manifestation où des femmes parlent de la violence et de leurs droits. On s’est inspiré de cette manifestation et de la pièce. » (Nathaly)

« Nous remercions Caroline et tous les enseignants qui nous ont aidés à faire ce film. » (Enzo)

1er prix pour «Un TG da sogno» (Un JT de rêve), court-métrage réalisé par les élèves de 3ème bilangue d’italien

Dans le cadre de la troisième édition du Concours « Sotto diciotto film Festival de Turin » / Section spéciale consacrée aux établissements scolaires français et en partenariat avec l’Institut culturel italien et avec le Consulat général d’Italie de Paris, les 19 élèves de 3ème bilangue d’italien de notre établissement (3ème3/3ème4/3ème5/3ème6) ont réalisé un court-métrage « Un TG da sogno ». Le thème très inspirant cette année était : « Citoyens du monde ».

L’écriture du scénario a été le fruit d’un travail collectif mené avec beaucoup de sérieux par les élèves sur une idée originale d’Alana. Le tournage au collège a été fait dans des conditions difficiles pendant les grèves au mois de décembre 2019.

Un journal télévisé de bonnes nouvelles qui se déroule en 2030 montrant que quelques questions brulantes de notre humanité (féminicide, réchauffement climatique, accueil des migrants) étaient en voie de résolution grâce à la mobilisation collective et aux mesures prises …

Le court-métrage, qui ne devait pas dépasser les 4 minutes, est arrivé en tête du classement de la section collège pour « l’originalità con cui hanno affrontato temi di attualità e per il loro elevato valore educativo » / pour l’originalité avec laquelle il a affronté les thèmes d’actualité et pour sa grande valeur éducative »

A cause de la pandémie nous avons dû renoncer au voyage à Turin, repoussé à la rentrée et nous n’avons pas pu célébrer comme il se devait cet événement ni au Consulat d’Italie à l’Hotel de Galiffet, rue de Varenne ni au collège. Ce n’est que partie remise !

Nous tenons à féliciter nos élèves pour cette belle réalisation !

CONGRATULAZIONI ! SIETE STATI BRAVISSIMI ! Che bella soddisfazione !

Ciak ! Si gira …Bonne vision à toutes et à tous !