Tous les articles par Sarah Haque

Les 3e5 au musée d’Orsay avec Culture Prioritaire

Depuis le début de l’année, l’association Culture Prioritaire intervient auprès de la classe de 3e5 un vendredi sur deux, pour leur offrir des moments d’échanges et de réflexion sur le monde du travail, l’orientation, mais aussi la culture artistique

Ils ont pu approfondir leur CV et lettre de motivation sur CANVA avec Paula et Martina, travailler la posture pendant le stage, et la rédaction du rapport de stage en tout début d’année.

Ensuite ils ont pu faire un atelier de création d’entreprise et travailler sur différentes filières d’orientation avec Paula et Martin.

Vendredi 2 février ils ont eu la joie de découvrir le musée d’Orsay avec une visite guidée d’1h30 voire plus assurée par Christine, la présidente de l’association qui nous a emmené faire une promenade au milieu des courants artistiques, saisons, continents, émotions, procédés scientifiques… tout cela après avoir présenté l’historique du bâtiment.

Leur retours

‘J’ai beaucoup aimé car il était grand et beau. Il y avait des peintures où on pouvait voir de la neige ou encore des plages, on pouvait trouver toutes les saisons ou plein de pays différents. J’y retournerai peut-être pour voir les œuvres que je n’ai pas pu voir.’ (Hannah)

‘C’était un musée riche d’œuvres qui peuvent cibler tout le monde de par la variété des types d’arts (sculpture, impressionnisme, esthétique de l’endroit…) (Manel)

‘J’ai trouvé ce musée impressionnant et surprenant. A l’instant où l’on entre on découvre l’architecture très belle et élaborée du musée, surtout lorsqu’on sait qu’il s’agissait d’une gare. Et à peine la visite commencée que l’on tombe sur un couloir empli de statues qui portent de plus en plus notre regard sur ce qui aurait dû être l’entrée du musée qui a finalement fini en œuvre. Les explications étaient claires et les oreillettes facilitaient la communication.’(Adam)

‘J’ai aimé ce musée car ils ont décidé de ne pas détruire la gare et de le faire dedans. Les œuvres étaient très belles. La guide expliquait bien, de plus le fait d’utiliser des oreillettes pour mieux entendre m’a plu.’ (Khadijia)

‘L’exposition était très intéressante car les œuvres étaient très réalistes et parfois surréalistes. Ils utilisaient la technique du clair-obscur et les modèles étaient souvent de profil. Oui je reviendrais car c’est un très grand et prestigieux musée.’ (Henny)

‘J’ai bien aimé. Oui je pense que j’y retournerai’ (Elisa)

‘C’est un musée digne des plus grands avec des œuvres d’art magnifiques et des artistes de renom comme Van Gogh. Oui je pense que j’y retournerai car je le verrai d’un œil plus mature et avec une meilleure connaissance de l’art.’ (Mohamed)

‘J’ai beaucoup aimé le musée et je l’ai trouvé intéressant. J’ai aimé les œuvres qui y étaient. J’ai adoré la salle des fêtes. Oui je pense que j’y retournerai car j’ai beaucoup aimé les œuvres et je voudrais les voir plus longtemps et pouvoir faire le tour du musée plus profondément.’ (Océane)

‘J’ai beaucoup apprécié la visite, elle était très intéressante. J’ai beaucoup aimé les œuvres d’art comprenant des paysages, des fleurs, ainsi que des allégories de femmes magnifiques. Les couleurs chaudes étaient attrayantes. J’ai également aimé les sculptures représentant des mythes. J’y retournerai bien parce que je voudrais observer les œuvres plus en profondeur.’ (Latifa)

‘Le musée était beau et grand, j’ai beaucoup aimé les tableaux et les structures. Les tableaux étaient très bien faits et réalistes. J’ai aimé le tableau enneigé. Oui j’y retournerai car on n’a pas eu le temps de tout voir.’ (Nidal)

‘J’ai bien aimé ce musée, surtout le fait qu’ils ont transformé la gare d’Orsay en musée. J’i bien aimé les tableaux. C’était vraiment joli et bien fait. Ce que j’ai préféré c’est la salle de fête. J’essayerai d’y retourner entre amies pour avoir plus de temps pour tout découvrir.’ (Jessica)

‘Le musée est magnifique, grand avec 5 étages. Avant c’était une gare qui desservait le sud de la France, ce bâtiment a été construit pendant la révolution industrielle. LA guide est vraiment expérimentée et les explications sont claires. J’ai préféré les œuvres de Manet, Monet… ‘ (William)

‘J’ai aimé qu’ils avaient laissé intact la gare et qu’ils ne l’aient pas détruit pour en faire un musée. C’est historique et c’est bien situé à Paris. Je me rappelle des œuvres de Claude Monet, Van Gogh, Gustave Courbet (l’homme blessé). J4ai aimé une sculpture qui représentait 4 personnes des 4 continents mais c’était triste car une personne avait une chaîne au pied. J’y retournerai peut-être avec ma famille pour leur montrer des œuvres ou aller au restaurant.’ (Walide)

‘le musée était grand, il y avait beaucoup d’œuvres. J’ai trouvé original qu’ils aient transformé une gare en musée. J’ai bien aimé la visite cependant je pense que c’était un peu court. L’œuvre que j’ai préféré est un paysage. J’ai bien aimé la statue avec le masque car si on ne la regarde pas bien on ne peut pas voir le vrai visage de la statue. Les explications étaient très claires. J’y retournerai pour voir les œuvres plus en détail à mon rythme. ‘ (Sebastian)

Certaines des oeuvres qui leur ont plu

 

Plastic Pollution Awareness : Venez voter !

Les 5e8, dans la continuité du projet ECOCLUB ont préparé par équipe des posters sur des sujets de leur choix dans le thème de la pollution plastique. Il y a eu une étape conceptuelle puis une phase de réalisation.

Voici les résultats, vous pouvez voter en ligne pour le poster que vous trouvez le plus réussi.

Ce n’est pas encore fini !

Lien pour voter ici

Project ECOCLUB article 1

Projet ECOCLUB article 2

____________

The 5e8 did some teamwork to prepare  posters about plastic awareness. They are posted online so you can vote for your favorite !

Here’s the link

We haven’t finished yet!

Parution prochaine du mag des langues vivantes étrangères !

Le magazine des langues vivantes étrangères est proche de la parution.

Un scoop ? le thème : le voyage !

Un sneakpeek pour les curieux :  des bouts de la couverture !

Pour participer au club :
– le jeudi de 12h à 13h toutes les semaines en salle 106 avec Mme Haque
– le jeudi de 13h à 14h une semaine sur deux en salle 202 avec M.

Jones

 

La suite du projet Ecoclub avec les 5è8

Le projet Ecoclub avec les 5e8 se poursuit (article projet part 1 : ici)

Des statistiques pour savoir sur quoi sensibiliser ….

Après avoir fait des recherches sur le plastique, et préparé des questionnaires, puis réalisé un sondage dans les rues de Saint Ouen et auprès d’élèves indiens, les 5e8 ont réalisé des graphiques afin de faire des statistiques en cours de Mathématiques avec Mme Bourgeois et Mme Mayer.

Ces statistiques nous permettent de noter les différences à la fois les pratiques mais aussi les représentations entre les deux pays et de développer leurs compétences en mathématiques.

Ils ont ciblé plusieurs problématiques et travaillent actuellement sur différents formats pour sensibiliser à la pollution plastique en anglais.

 

Et des expériences pour mieux comprendre encore ….

En parallèle, ils ont réalisé des expériences sur les courants marins en TP d’SVT avec Mme Mayer en version bilingue, documents à l’appui, et avec l’assistance des étudiants de Centrale Supélec venus les rencontrer.

L’objectif était de comprendre comment les courants marins se formaient, et comment le 7è continent était formé.

A l’issue de la séance, ils ont posé des questions sur les études d’ingénieur, puis ils ont rédigé une synthèse de leurs expériences en anglais.

_____________

 

The Ecoclub project with the 5e8 is still on and doing well !

Statistics to know on which subjects awareness is still lacking…

After a research paper on plastic, and the writing of a survey, and using it with people passing by in Saint Ouen and Indian students from Patna, the students of 5e8 made graphics in Maths class with Mrs Bourgeois and Mrs Mayer.

These statistics allowed us to see which are the differences between the two countries regarding practises and representations, as well as developping new mathematic skills.

Thanks to them, they identified different matters to tackle and are on an ongoing task of finding ways to raise more awareness.

And some experiment to understand marine currents and the seventh continent  ….

Meanwhile, in Biology class, they  experimented marine currents with Mrs Mayer, In French and in English, with the help of documents, and University students from Centrale Supélec.

The aim was to understand how marine currents (surface and depp) happen to be, and how the seventh continent happens to be made.

At the end of the experiene, they asked questions about the ingeneer’ studies to the University Students and wrote a summary of their observations in English.

 

Julia Margaret Cameron avec les 3è4, 3è5 et 3è6 au Jeu de Paume

Les 3e4, les 3e5 et les 3e6 ont découvert l’œuvre de la photographe britannique Julia Margaret Cameron, exposée au musée du Jeu de Paume au mois de décembre ou janvier.

Ils ont pu découvrir une artiste et ses œuvres mais aussi développer leurs connaissances sur la photographie, l’invention de celle-ci, les contraintes de prendre des photos avec le matériel de l’époque. La photographie étant l’écriture de la lumière.

Cette exposition monographique extraordinaire reprend des clichés développés par l’artiste elle-même il y a 150 ans et qui n’avait pas été montré depuis 30 ans pour les protéger de la lumière. Des portraits de femmes et d’hommes en noir et blanc, souvent rapprochés, des scènes religieuses (Madone à l’enfant entre autre), et des mises en scène reprenant des personnages légendaires ou mythiques (Echo, le roi Arthur, Lancelot et Guenièvre, Merlin etc…)

La photographie, écriture de la lumière vient de naître et Julia Margaret Cameron sera une pionnière,  à une époque victorienne où les femmes n’ont pas le droit d’étudier l’art.

Elle va être à la fois controversée et reconnue pour son talent, critiquée pour les caractéristiques qu’elle donne à ses photos : des aspects flous, des défauts laissés.

Elle naît en Inde à Kolkota, alors que celle-ci était encore une colonie anglaise, d’un père anglais et d’une mère française. Elle part faire une partie de son éducation en France, à Versailles où elle vit chez sa grand-mère maternelle. Elle rencontre son mari en Afrique du Sud, un anglais lui aussi qui possède des plantations de café au Sri Lanka. Lorsqu’il prendra sa retraite, ils vont vivre en Angleterre où elle rassemble de grands artistes et scientifiques lors de soirées, une pratique initiée en Inde. Alors qu’elle a 48 ans une de ses filles lui offre un appareil photo et pendant 12 ans environ, avant de retourner vivre et mourir au Sri Lanka, elle va se dévouer à sa passion et réaliser environ 900 photographies.

A l’issue de cette visite et de plusieurs cours, les classes finalisent un projet sur l’autoportrait et portrait en anglais.

3e4

‘Elle a beaucoup voyagé. Les explications sont bien’ (Evan)

‘She wanted to show the world that photography is an art. Some of her pictures were out of focus’ (Victor)

‘Elle a réussi à qualifier la photographie d’art’ (Safa)

‘Elle a photographié des gens très célèbres. La manière de réaliser certaines œuvres étaient originales’ (Stiven)

‘Elle a perdu une de ses filles. J’ai bien aimé regarder les œuvres et les comparer entre elles.’ Pour faire une photo il fallait la mettre sur du verre trempé le mettre dans des produits chimiques et ensuite mettre le verre sur une feuille’. (Lina)

Les particularités de ses photos sont les émotions qu’elles évoquent chacune d’entre elles. J’ai pensé que c’était une exposition très intéressante car elle évoquait les premières photographies. C’était aussi intéressant de savoir comment ont été les premiers appareils photos. J’ai trouvé les explications claires et compréhensibles ‘ (Diaba)

‘L’appareil photo prenait du temps à se déclencher’ (Souleymane)
‘Elle faisait des photos floues sans les modifier (Aya)
‘Elles sont en noir et blanc, très claires. La dame expliquait très bien’ (Inès)

‘Elles sont floues sauf aux endroits où la lumière réfléchit’
‘Les explications étaient claires et on comprenait assez bien’ (Souleymane)

‘Intéressant’ (Hafiza)

‘J’ai aimé, j’en sais plus sur la photographie et j’ai appris à connaître Cameron’

‘J’ai bien aimé car c’était impressionnant. Les explications étaient très compréhensibles’ (Darren)

‘On a appris des choses, c’était bien expliqué’ (Sadio)

‘Pour faire un négatif il faut une plaque en verre, une solution chimique avec des particules d’argent. J’ai beaucoup aimé les photos car elles ont toutes une grande signification et elles sont fortes en émotions’ (Chloé)

Les photos qu’ils ont préférées:

 

Les photos qu’ils ont le moins aimées:

 

 

3e5

‘Elle était célèbre car elle était l’une des premières à ne prendre des photos que d’une à deux personnes. De plus ses photos étaient mises en scène comme un film mais immobile. Elle créait, laissait du flou volontairement sur ses photos. J’ai trouvé l’exposition plutôt intéressante. Les images associées aux textes nous permettaient de réellement comprendre ces images pourtant immobiles (le décor participe aussi à l’immersion). J’ai trouvé la variété de photos très intéressante nous présentant différents personnages sous différents angles. (Adam)

‘La particularité de ses photos c’est le fait qu’il reste des imperfections volontaires (tâches, floutage…). J’ai trouvé l’exposition intéressante et complète cependant j’aurai aimé avoir plus de temps sur certaines œuvres que je n’ai même pas vu’ (Yousra)

‘J’ai bien aimé l’exposition et les œuvres étaient originales’

‘’les photographies sont floues et sombres’ (Océane

« J’ai trouvé l’exposition intéressante et je l’ai bien aimé’ (Océane)

‘Les explications étaient claires’ (Océane)

‘Les explications sont claires et précises’ (William)

‘Les photos étaient très belles. Les explications étaient très claires’ (Shelia)

‘L’exposition était intéressante, captivante. Les explications étaient précises mais compliquées’ (Henny)

‘Elle laisse exprès des parties des photos flous. L’exposition était intéressante.’ (Jessica)

‘Elle faisait des photos uniques. J’ai beaucoup aimé l’exposition’ (Khadijia)

‘Les explications sont claires’ (Sebastian)

 

Les photos qu’ils ont préférées :

Les photos qu’ils ont le moins aimé :

 

3e6

‘C’est une des seule femme photographe à cette époque et en plus son appareil coûte cher’’ (Ibtissem)

‘L’exposition était bien. C’était la seule femme a photographié à cette époque et en plus de ça un appareil photo coûtait très cher (Rayane)

‘Darwin refusait d’être pris en photo mais le caractère fort de Julia a fait que Darwin a été pris en photo et il a signé. Les appareils photo de l’époque étaient très compliqués à manier, il y avait beaucoup d’étapes à effectuer avant de prendre une photo. Je n’ai pas trop aimé car je n’aime pas les expositions, mais je trouve fascinant ses photos et leurs histoires’ (Walid)

‘There were portraits which were pictured by light. Light enters the lens and it is through a piece of glass that the light makes a picture. Her pictures are interesting because there is a lot of detail. The explanations were really interesting because I didn’t know we use light and a piece of glss to take a picture. ‘ Miel

‘Cela m’a permis de voir quelques œuvres qu’elle a réalisé et de comprendre pourquoi elle les a faites’

‘C’est la seule femme a avoir son type de photo à cette époque. C’était bien expliqué’ (Thalissa)

‘il fallait avoir de la patience pour prendre des photos’ (Ibtissem)

‘Elle était célèbre car elle a fait des photos différentes des autres. Lles oeuvres étaient bien parce que c’est original, c’est la seule qui fait des œuvres comme ça’ (Michael)

‘Les appareils photos étaient très volumineux et coûtaient très cher’ (ibtissem)

‘Les explications sont complètes’ (Madison)

‘Les appareils photos étaient très compliqués à manier il y avait beaucoup d’étapes à réaliser. (Mariam Dr)

‘She uses a lot of chemical products to make the pictures visibles’ (Miel)

‘Julia fait des photos différentes de la norme. Elle est la seule femme à avoir montrer ce type de photos à l’époque. Il y a du flou. L’expo était cool, surtout la photo de Darwin et le making of de la photo prise. Pour les explications = ‘good job’ (Yasmine)

‘Ses photos étaient différentes des autres. Le mot photographie vient du grec et veut dire lumière écrite. Ses photos sont sombres (temps de trempage long) ou claires’ (Davidé)

‘Elle met du flou dans ses photos’ (Ilio)

‘Elle joue sur la lumière, le profil et le flou pour insister sur un endroit de la photo même s’il n’est pas au premier plan. Ses photos sont variées et chaque photo est différente même si ce sont les mêmes personnes qui posent car elle change la luminosité et le flou qu’elle fait pour insister sur un endroit précis. J’ai beaucoup aimé car je suis curieuse et je ne les verrai sûrement plus avant 50 ans. Les explications étaient intéressantes, compréhensibles et fascinantes’ (Asma)

‘Les explications étaient claires, quand elle parlait on aurait dit qu’elle maitrisait son sujet. ‘Les photos sont faites en été quand il y a de la lumière’ (Youssef)

‘J’ai trouvé l’exposition bien car c’était très détaillé’ (Iyed)

‘Les explications étaient très bien expliquées et complètes (Dianna)

 

Les photos qu’ils ont préférées :

Les photos qu’ils ont le moins aimées :