Archives par mot-clé : Actualités

Photos de classes et individuelles

Chers parents,

Les photos de vos enfants (individuelles et de classe ) sont prêtes à l’édition !

Afin d’en faciliter la distribution, vous trouverez dans le carnet de correspondance le bon de commande avec un aperçu de la photo.

Le montant de la pochette complète est de 10 euros, la photo de classe seule est à 6 euros (classique ou grimaces);

Les professeurs principaux des classes disposent d’un exemplaire de la photo de classe.

Nous vous remercions de bien vouloir retourner le bon de commande en indiquant le nom de l’enfant, sa classe et la référence de la pochette avec le chèque à l’ordre du FSE du collège Jean Jaurès pour le 28 novembre au plus tard.

Cette opération, nous le rappelons, finance les sorties éducatives et le bon fonctionnement du foyer.

Cordialement,

Pour le FSE, les membres du bureau

Ouverture du foyer le 20 novembre

Chers élèves, chers parents,

Nous vous informons de l’ouverture du foyer à partir du 20 novembre 2018.

Les horaires d’ouverture seront les suivants :

Vous pouvez soutenir le fonctionnement de notre association (achat de matériels, sorties scolaires, …) par un don de 2€ ou plus (chèque à l’ordre de FSE du collège Jean Jaurès) pour l’année 2018–2019.

Pour le FSE, les membres du bureau.

Sortie 4ème6 Cité des Sciences : Expo Corps et Sport

Mardi 13 novembre, les élèves de 4ème6 accompagnés de leurs enseignants ( M. DANIERE et M. ALOUACHE) ont pu explorer la Cité des Sciences et de l’Industrie pour aller assister à l’exposition Corps et Sport , une exposition à faire en basket !

A 10H ils ont pu assister à l’exposition « corps et sport » et vivre des animations scientifiques et ludiques sur la performance sportive (Mesure de la vitesse d’un service au tennis, films d’un mouvement sportif en « slow motion », simulateur virtuel de biathlon, Animation escalade en traversée de voie, animation fitness interactive en vidéo projection )

A11H ils ont visité les expositions réalités virtuelles et jeux vidéos, ainsi que l’exposition « le son ».

Après le déjeuner, les élèves ont pu assister à une projection à la Géode pour le film en IMAX « Seuls dans l’univers ? »

Puis visite de l’exposition « des transports et des hommes » et enfin promenade dans le parc de la Villette, au soleil.

 

 

 

 

Enquête policière – un meurtre à Jaurès

ENQUÊTE POLICIÈRE

UN MEURTRE A JAURÈS

-Les 22 et 23 Octobre 2018-

Le Samedi 13 Octobre 2018, Nina vient pour manger chez son père, Mr LECOMTE comme à son habitude et découvre que l’appartement a été retourné et saccagé. Aucune trace de son père en apparence mais des gouttes de sang sont présentes sur le sol et les murs. Très inquiète, elle décide d’appeler la police.

LES ÉLÈVES DU COLLÈGE JEAN JAURÈS MÈNENT L’ENQUÊTE

Mr Gérard LECOMTE était un homme âgé de 45ans.Ancien professeur de physique chimie au collège Jean Jaurès, Mr LECOMTE s’était reconverti et avait monté sa propre société cosmétique. La société pour laquelle travaillait Gérard était sur le point de dévoiler au monde le nouveau produit qu’avait inventé ce dernier : une crème antiride rajeunissante miracle. Cette crème aurait permis de faire rajeunir en seulement quelques heures une veille mamie de 90 ans ! Gérard allait donc devenir riche.

Après une courte présentation des rapports de police concernant la scène du crime et les interrogatoires des proches de la victime, les élèves dressent une liste des différents suspects et leurs mobiles :

-La fille, Nina, pour hériter de la richesse de son père

-L’ex femme de Mr LECOMTE par vengeance

-Un ancien élève exclu du collège par vengeance

-Les collègues de la société cosmétique par jalousie

-Les collègues du collège Jean Jaurès par jalousie.

Lundi 22/10 matinée :

INDICE 1 : Des tâches de sang

Un groupe d’élèves analysent les différentes tâches de sang laissées sur la scène du crime. La morpho-analyse des tâches montre qu’il y a probablement eu une bagarre et que l’arme du crime est une arme blanche. L’analyse des groupes sanguins présents dans les différentes tâches montre que la victime a réussi à blesser l’agresseur et que ce dernier est de groupe A+.

INDICE 2 : Un papier froissé contenant  un mot codé

Après de nombreux essais, les élèves réussissent à décoder le  message qui est un code « césar ».

Apporte moi la formule de la molécule de la crème anti ride dans moins de trois jours où je viendrais la chercher moi-même chez toi et tu finiras dans un tonneau avec de l’acide.

Les élèves découvrent ainsi le mobile et pourquoi le corps est introuvable. Des traces d’acides retrouvées sur la scène du crime confirment le message.

INDICE 3 : Des cheveux retrouvés sur la scène du crime

Deux groupes d’élèves comparent les trois types de cheveux retrouvés sur la scène du crime au microscope à ceux des différents suspects. Les élèves concluent qu’on trouve sur la scène du crime les cheveux de Nina (la fille) et des cheveux de Gérard (la victime). On trouve les cheveux d’une troisième personne inconnue qui ne correspond ni aux cheveux de Nina ni aux cheveux de la mère ni à ceux de Gérard. Peut-être ceux du tueur : Ils sont mi longs et châtains. Les élèves éliminent deux suspects : la fille et l’ex femme.

 

Lundi 22/10 après midi : 

INDICE 4 :Des empreintes digitales

Dans une première partie de l’après-midi, les élèves ont appris à analyser des empreintes digitales : La forme, les minuties. La loi exige la concordance de forme et de 12 minuties pour authentifier l’empreinte d’un suspect.

Grâce à des tampons encreurs, les élèves relèvent leurs propres empreintes et apprennent à identifier leur forme et quelques minuties.

Dans un deuxième temps les élèves apprennent à relever une empreinte sur une surface lisse (exemple : un verre) à l’aide d’une poudre magnétique noire et d’un pinceau plumeau. Cette activité est extrêmement délicate et nécessite beaucoup d’application, de doigté et un peu de chance ! Pas facile d’être un expert de la police scientifique !

Voici les meilleurs relevés d’empreintes digitales (la qualité des photos ne rend pas tout à fait honneur au travail brillant de ces élèves !) :

Sur les 20 élèves, on élit les 4 enquêteurs les plus appliqués pour relever et analyser les empreintes laissées sur la scène du crime. Ces élèves remarquent que des indices portent les empreintes de Gérard, la victime et une série d’empreintes qui ne correspondent à aucun des suspects. Surement celles du tueur.

INDICE 5 : Des traces d’ADN

Pendant que nos experts des empreintes digitales, s’occupent d’analyser une partie des indices, le reste de la classe, apprend comment des traces d’ADN peuvent être laissées, puis analysées sur une scène du crime. En l’occurrence il s’agit d’analyser des traces de salives laissées sur divers objets du quotidien. Tout d’abord, les élèves apprennent ce qu’est l’ADN  et comprennent qu’il s’agit d’une molécule présentent dans toutes les cellules du corps et donc que cet ADN peut être « récolté » sur une scène du crime à condition que l’on y retrouve des cheveux, extrait de salive…. Dans un deuxième temps, on explique aux élèves que cet ADN est unique pour chaque individu et qu’il permet donc dans certains cas d’identifier des tueurs.

Enfin les élèves apprennent à analyser une électrophorèse :

Les élèves qui travaillent sur l’ADN concluent que tous les objets ont été touchés par la victime à l’exception d’un mégot de cigarette. Ce mégot contient un ADN inconnu qui ne correspond ni  à celui de la fille, de l’ex femme, ou des collègues de la société. Les élèves apprennent donc que le tueur est fumeur.

A la fin de la première journée, les élèves ont éliminé tous les suspects potentiels à part les anciens collègues du collège Jean Jaurès. Affaire à suivre….

Mardi 23/10 après midi : 

INTERROGATOIRES DES SUSPECTS :

Dans une première partie de l’après-midi, les élèves vont poser des questions aux adultes du collège sur Mr LECOMTE et essayent de glaner des informations sur le meurtre.

4 suspects ressortent du lot :

-Camille et Hilal détestaient particulièrement Mr LECOMTE

-Mr CUINET car il paraitrait que ce serait lui qui aurait eu le premier l’idée de la formule de « la molécule anti ride ».

-Mme BORDEAUX car elle a l’air toujours aussi jeune depuis qu’elle est au collège…

FOUILLE DES SALLES :

Par petits groupes, nous partons fouiller les salles dans lesquelles vont régulièrement les différents suspects.

Dans la salle de Mme BORDEAUX, nous retrouvons, un grand couteau, une poubelle sur laquelle on dirait qu’il y a des traces de sang, la formule de la molécule anti rides, une fiole avec un liquide inconnu et une paire de gants .

ANALYSE DES INDICES ET ARRESTATION DE LA TUEUSE:

Grâce à une analyse PH, nous découvrons que la fiole contient de l’acide et grâce à une analyse au bluestar, nous vérifions que les traces rouges sont bien du sang.

Mme BORDEAUX nous rejoint dans la salle. Nous vérifions qu’elle est de groupe A+ et si les cheveux correspondent à ceux de la scène du crime. Puis nous réalisons un test ADN pour vérifier si son ADN correspond à celui du tueur….. et c’est le cas !

Mme BORDEAUX est arrêtée pour le meurtre de Mr LECOMTE, elle avait tué Mr LECOMTE et volé la formule de la crème anti rides pour rester éternellement jeune ! D’ailleurs il paraitrait qu’elle a déjà 109 ans !

Merci à tous pour votre participation :

Les 20 élèves qui se sont investis à fond pour arrêter le tueur ! Merci à eux pour leur travail et leur bonne humeur !

Tous les professeurs, CPE et surveillants qui ont participé bénévolement à cette enquête : Mme BORDEAUX, Mr CUINET, Mr MAZOUAUD, Mr EUDIER, Mme MEPUIS, Mme LEGAC (CPE), Hilal, Ismail, Camille, Elisa et Patricia.

Un grand merci à Gabriel qui a bien voulu co-animer cette enquête !

A très bientôt pour de nouvelles aventures scientifiques,

Mme MAYER