Archives de catégorie : Actualités

LE CLUB YOGA RE-OUVRE SES PORTES.

Tu as envie de te relaxer le temps de la pause méridienne ? Tu as besoin de calme et tu veux recharger les batteries pour l’après-midi ? Tu veux pouvoir t’étirer, souffler, essayer la méditation guidée ou même tester certaines positions challenging de Yoga ?

Alors n’hésites pas et viens essayer le yoga avec Mme Vuagnoux tous les mardis de 12h30 à 13H30 (pour les élèves demi-pensionnaire finissant à 11H30 ou 12h30, ils pourront manger à 13h10) et tous les Jeudis de 11h30 à 12H30 dans la salle polyvalente du collège.

Keep calm & practice Yoga.

NOUVEAU CALENDRIER AS NATATION

A l’intention des nageurs de l’AS,

La première compétition aura lieu à Marville le Mercredi 14 Novembre. Les 15 premiers à rendre l’autorisation pourront participer à cet évènement sportif (demander l’autorisation à Mme VUAGNOUX)

Voici le nouveau calendrier à suivre :

07/11/18 14/11/18 21/11/18 28/11/18 05/11/18 12/11/18 19/11/18 VACANCES DE NOEL
13H45 – 14H45 GROUPE 1 COMPETITION GROUPE 1 GROUPE 1 COMPETITION GROUPE 1 GROUPE 1
14H45 – 15H45 GROUPE 2/3 NAGEURS GROUPE 2/3 GROUPE 2/3 NON NAGEURS GROUPE 2 /3 GROUPE 2/3
 

 

GROUPE 1 (NN et confirmés) GROUPE 2 GROUPE 3
MAURICIO OLIVEIRA BEN YOUNES RANIA ELAISAWY GAMAL
AMINE CHEBANE ALLAF MARIA BEN ABDALLAH AYA
AYAD MICHAEL BALLIF DIEGO BENTABED SANAA
CHABANE AMINE BANGOURA AÏCHA BISIKO BAFALAWGA ANAEL
DIALLO MAHAWA-HANOÏ BAYOUB SARAH BOUCHENTOUF AYA
ESSID ULLYESS BEN AYEDI CHAZI COLLANDO JULIAN
GEROLDI JADE BOUAZZA INES COMES MARIA
HASSAN RHALID CHAKRI SARAH GOMES BARROS RICARDO
KADI DOSSO CHAKRI SAMI KAMALESWARAN ANUSHA
LAPUZ CLARK KENT DJIRE AISSATA KHELFAOUI YNES
MARIE DION ESSID SARAH KIEFER WALID
MICKAEL AYAD GATIGNOL MATHIEU LEKEHAL SAFIR
MIHALACHE TATIANA GOMES MARIA MALEK RAYAN
MIHALACHE MARIA GOMES BARROS FILIPE NZENGI ALIME
NDIAYE ROCAYA HARDY CAMRON OUSSAD YASSINE
NORENA CEBALLOS AURELIE HARDY CAMRON PADRE KRYSTALE
RATUL ABUAL IDIRI ADEL RHOUT MAYSSANE
SADI LAMARA JEHA YANISSE ROMMY ALEXANDRA
SATTA DOUNIA KINGUE MBANGUE GEORGIANA TAH ZAKARI
TJAMAG TJAMAG KEISHA LAMBARKI KAHILA THIEULENT MARIE
TORE YACOUBA LELANDE CHLO2
ZHAO YIHAO MONTEIRO DACRUZ RAPHAEL
ALINE OURDANI ILYESS
NELIA ROUANI ABDELKADER
SEHIL SAFA  

 

Sortie d’intégration des 6ème 4 (bilangue d’Italien) aux Catacombes de Paris

Le 9 octobre dernier, dans le cadre de la sortie d’intégration, les élèves italianisants de la 6e 4 (bilangue d’italien) se sont rendus aux Catacombes à Paris.

Deux guides passionnantes nous attendaient à l’entrée pour découvrir l’un des sites les plus visités de Paris.

L’origine des Catacombes de Paris (qu’il vaudrait mieux appeler « ossuaire municipal ») remonte à la fin du XVIIIe siècle.

L’appellation de « Catacombes » a été donnée à cet ossuaire en référence aux Catacombes de Rome, nom donné primitivement à un cimetière antique situé non loin de la Voie Appienne.

Le cimetière des Innocents (près de Saint-Eustache, dans le quartier des Halles) avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d’infection pour tous les habitants du quartier. Après de multiples plaintes, le Conseil d’État, par arrêt du 9 novembre 1785, prononça la suppression et l’évacuation du cimetière des Innocents.

Ce sont d’anciennes carrières qui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait en effet de se doter d’une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la Tombe-Issoire » furent l’objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d’un escalier flanqué d’un puits pour déverser les ossements.

La translation des restes put commencer après la bénédiction et la consécration du lieu le 7 avril 1786 et se continua jusqu’en 1788, toujours à la tombée de la nuit et selon un cérémonial constitué d’une procession de prêtres en surplis qui chantaient l’office des morts le long du trajet emprunté par les tombereaux chargés d’ossements et recouverts d’un voile noir. Par la suite, ce site allait, jusqu’en 1814, recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris.

Les élèves ont pu ensuite déguster leur pique-nique au parc Montsouris (XIV arrondissement).

La sortie pédagogique s’est terminée dans le quartier du Marais que les élèves ont pu découvrir en flânant dans les ruelles. Ils ont dégusté une vraie glace italienne chez un glacier turinois dans le même quartier, histoire de tester l’efficacité du dialogue appris en classe : « Buongiorno, vorrei un gelato per favore ! » d’en choisir les parfums (« due gusti ») dans la liste proposée : « pistacchio di Sicilia, Nocciola del Piemonte, sorbetto alla fragola al limone, e al kiwi » en utilisant tous les mots « gentils » qu’ils connaissent déjà (grazie, per favore, scusi, …) ! Ils s’en sont tous très bien sortis ! Bravissimi !

Quelques impressions qui résument celles de toute la classe et qui décrivent bien l’ambiance propre à la période d’Halloween :

Kelly : Nous avons commencé la journée à 9 heures devant le collège. Il y avait toute la classe ainsi que notre professeure principale, notre professeur de Mathématiques et notre professeur d’E.P.S. Une fois tout le monde réuni, nous sommes allés dans le métro, plus précisément la ligne 13 et 1. Une fois arrivés, nous avons attendu dans un petit parc avant de rentrer dans les catacombes. La file d’attente était énorme. Heureusement que Mme Amoroso avait réservé les places avant les grandes vacances !

Nous avons descendu beaucoup de marches, une fois descendus, notre guide nous a expliqué le sujet… J’étais un peu distraite car mes jambes tremblaient. Nous sommes rentrés dans la grotte, le plafond n’était pas très haut, j’ai eu peur qu’il s’écroule. Au fur et à mesure de la visite, je me suis habituée et ma peur est partie. Vers le milieu de la visite, notre guide nous a expliqué que les murs étaient faits avec des ossements humains. Il y en avait beaucoup, je dirais deux millions !!

Une fois remontés, nous sommes allés au parc Montsouris. C’était un très bon moment que j‘ai partagé avec mes amis. Ensuite nous avons pris le RER (ma première fois !) pour aller chez le glacier. Délicieux ! Cette journée s’est très bien terminée. C’était super !

Roman : « J’ai adoré !!! C’était cool de compter les 130 marches, nous avons vu et appris plein de choses. Nous avons vu des crânes et plein d’os… On a également appris que ça avait été des carrières et des « vide cimetières » ! Il y avait des arcs, (…) des piliers. Nous avons vu même un tonneau fait d’os pour couvrir un pilier en pierre. A la fin du parcours, nous avons pu observer des plaques gravées en plusieurs langues (français, italien, latin …) qui incitaient les visiteurs à réfléchir sur son destin, telle que : « A la mort, on laisse tout ! »

Lilah : « … Nous avons marché dans les galeries qui étaient des carrières. Nous étions à 30 mètres sous la terre. C’était petit, étroit, humide et sombre, très sombre ! Puis le guide nous a fait prendre un détour pour nous montrer trois sculptures dans la pierre. C’était un artiste qui descendait en cachette pour les tailler, ça lui pris 5 ans ! Le guide nous a montré aussi un puit. Puis nous sommes arrivés dans les CATACOMBES ! Dans ces catacombes il y a plus de 5 millions de squelettes !!! Il faisait très froid, c’était sombre, plus humide. C’était assez effrayant ! Certains os étaient verts à cause de l’humidité. Tous les os venaient des cimetières de Paris.

Puis, nous sommes allés pique-niquer dans un grand parc. Après nous avons repris le métro pour aller dans le Marais où nous avons commandé un « gelato », une glace italienne, in italiano ! Elles étaient délicieuses ! Puis nous sommes rentrés !

Nous avons choisi nos parfums préférés, nous avons parlé en italien avec la dame et moi j’ai choisi « nocciola » et « stracciatella ». (Rizlane)

« (…) J’avais les jambes qui tremblaient, ça me faisait bizarre. (…) Notre guide était italienne ! Quelle surprise ! Nous avons vu des stalactites et de vrais squelettes humains ! Une fois la visite terminée, nous sommes allés dans le Marais, près de l’Hôtel de ville. Nous nous sommes rendus chez un glacier italien et pour avoir nos glaces, nous avions appris un texte en italien.  Un délice !  Grazie mille pour cette sortie ! (Alycia)

C’était une très bonne journée ! (Anna)

10 mois d’école et d’opéra – les 5ème2 à l’Opéra Bastille

Vendredi 5 octobre, notre classe est partie en sortie à l’Opéra Bastille à Paris.

L’opéra aura 30 ans l’an prochain. Sa construction a commencé en 1983 et il a été inauguré en 1989. Carlos Hott était l’architecte.

L’opéra est gigantesque et très moderne : 22 étages, 33km de couloirs !

Ici, trois types de spectacles sont donnés : des opéras, des ballets et des concerts. C’est un théâtre d’alternance : chaque soir, ce n’est pas le même spectacle, pour que les chanteurs se reposent.

Nous avons pu voir les décors de quatre opéras (La Traviata, Les Huguenots, Tristan et Isolde, l’Elixir d’Amour) et d’un ballet (Cendrillon). Il y avait un grand escalier, un arbre, des bottes de foin… Les décors sont très réalistes mais ils sont faux. Ils sont là pour aider à raconter une histoire. Ils doivent être légers et solides. Ils sont souvent en polystyrène, avec de la résine puis une couche de peinture. On peut facilement les déplacer et les transporter. Ils sont démontables. Quand le spectacle n’est plus donné, les décors sont mis dans des gros conteneurs. Les personnes qui fabriquent les décors doivent être très créatifs et artistes.

Nous avons pu visiter l’atelier où l’on fabrique les perruques pour les artistes et aussi celui où l’on fabrique les costumes. Nous avons également vu l’atelier sculpture et l’atelier peinture / décoration.

La scène s’appelle le plateau. C’est le plus grand ascenseur du monde ! Quand le spectacle est fini, l’ascenseur fait descendre les décors et ils sont rangés au sous-sol.

Devant la scène, il y a la fosse d’orchestre où se place les musiciens.

La salle est immense. Elle a 2700 places !

En haut de l’opéra, nous avons pu observer Paris : la tour Eiffel, la Défense, le centre Pompidou, le Sacré-Cœur…

Pour finir notre visite, nous avons été invités à la cantine de l’opéra Bastille.

Quelques réactions d’élèves : 

Alyah : « L’opéra Bastille est grand et plus moderne que l’opéra Garnier. »

Lyvans : « J’ai beaucoup aimé visiter des endroits interdits au public et des lieux de travailleurs. »

Hawa : « Ce que j’ai trouvé très impressionnant, c’est que c’était immense ! »

Lydia : « On sait maintenant comment sont faits les décors. »